PAC en relève chaudière fioul

Pour pallier à la hausse des combustibles tout en conservant son réseau de chauffage central, le meilleur compromis reste la PAC en relève de chaudière. La pompe à chaleur vient se raccorder de manière très simple à la chaudière, d'une part, et au réseau de radiateurs (ou plancher chauffant) d'autre part. Agrémentée d'une régulation haute performance, c'est dorénavant elle qui pilotera l'ensemble du réseau et ne laissera la chaudière fonctionner qu'à de rares moment de la journée. Ainsi, la PAC en relève vient supplanter la chaudière et lui demande de ne complémenter la chauffe qu'à hauteur de 20% à 40 % environ. Le plus couramment en aérothermie, son coefficient de performance (COP), compris entre 3 et 4, permet ainsi de très importantes économies à l'heure où les combustibles de chauffage domestique n'en finissent plus d'augmenter. Les préalables au couplage chaudière fioul/PAC L'objectif ne doit pas viser à substituer totalement la PAC à la chaudière. Bien au contraire, pour satisfaire l'optimum économique, l'intégration de la PAC doit être étudiée pour qu'elle puisse fonctionner prioritairement ou simultanément avec la chaudière.